• votre commentaire
  • La culture en Russie a subi une sévère défaite, et nous, les gens de la culture, nous ne pouvons pas changer la politique d'auto-destruction de notre état.

    Ljudmila Oulitskaja, écrivain


    votre commentaire
  • Encore un jour gris, ornement  du mois d’août ...  Aucun désir de regarder par la fenêtre,  l’eau minérale paraît glissante ...  En outre, il y a des gens qui essaient de me faire charger des vagonnets dans les profondeurs de la mine ... Tout cela est très similaire au début d'une attaque de mélancolie. 

    Un besoin urgent d'agir!


    votre commentaire
  • l'été continue


    votre commentaire
  • Je suis de retour à  Tallinn après un court séjour en Italie. En route les pluies nous poursuivaient et le premier jour à Rimini un bon orage du matin a fait de l'Adriatique quelque chose de pareil à notre Baltique grise.

    Mais ça va passer très vite, vers 11 h le vent a chassé des nuages et le soleil ne quittait plus le ciel.

    Rimini est un grand village coloré au bord de la mer Adriatique qui perd peu à peu son ambiance italiénne vue que les gens d'Afrique et d'Asie comblent les rues et le transport public. Les Russes y arrivent en masse aussi et je les ai entendus partout y compris les autres villes de la côte, Faenza et Cesena.

    Par rapport aux  plages et régions confinés le centre historique reste un endroit de calme et de repos.

    S'il y a des touristes, ils ne sont pas pressés et passent de la place Cavour à la place Tre Martiri dans un tempo lent et restent pour un bon moment auprès de la fontaine Pignia où devant la statue de Jules Césare.


    votre commentaire